Nouvelles consignes de tri

 

Avec le passage aux nouvelles consignes de tri, il se peut que vous vous posez des questions au sujet de la collecte des emballages ménagers recyclables, qui se fait en points d’apport volontaire et non en porte-à-porte.

Le Syndicat Centre Hérault  tenait à vous apporter quelques éléments de réponse :

La collecte en apport volontaire des emballages s’intègre dans un schéma global de gestion des différentes filières de traitement des déchets adapté à notre territoire. En effet, lors de la mise en place du tri en 2003, les élus ont fait le choix de développer le tri des déchets de cuisine qui représentent près de 30 % du poids de nos poubelles. Les biodéchets étant fermentescibles, ils ont privilégié le mode de collecte en porte à porte pour ces déchets. Ce choix était avant-gardiste dans la mesure où le tri à la source des biodéchets sera obligatoire sur le territoire national d’ici 2023. Pour les emballages, le choix s’est porté sur l’apport volontaire qui est adapté au milieu semi-rural. En effet, ce mode de collecte permet de limiter le nombre de bacs à stocker dans les habitations et de réduire les trajets de collecte particulièrement importants en milieu semi-rural. On estime que les coûts de collecte en apport volontaire sont 25 % moins onéreux que les coûts de collecte en porte à porte sans compter les coûts environnementaux évités en raison de la réduction de consommation de carburant. Aujourd’hui, ce mode de collecte fait partie des leviers identifiés par les éco-organismes pour optimiser les coûts de la gestion des déchets au niveau national. En terme de résultats, les performances de tri du Syndicat Centre Hérault sont équivalentes à celle des collectivités semi-rurales ayant choisi la collecte en porte à porte. Le taux de captation des plastiques en vue de leur recyclage est d’un peu plus de 50 %.

Pour améliorer encore les performances de tri, les élus du territoire envisagent de mettre en place une tarification incitative qui consiste à faire payer les usagers du service de gestion des déchets selon les quantités qu’ils produisent. Ce projet permettra de réétudier les schémas de collecte des déchets de manière globale et de revoir le mode de financement pour qu’il soit plus équitable. La mise en place d’une collecte en porte à porte des emballages au côté de celle des biodéchets fait partie de cette réflexion qui sera engagée dès 2021.

Nous sommes conscients des contraintes induites par ces nouvelles modalités. Il nous parait pourtant essentiel de poursuivre dans cette voie pour augmenter toujours plus la part du recyclage et réduire la part de déchets enfouis. Ce mode de collecte permet également de mieux se rendre compte de votre production d’emballages et de trouver des solutions alternatives.


Nous espérons avoir répondu à vos interrogations et vous remercions pour votre engagement en faveur de l’environnement.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.